AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexionNotre SiteForum Emergency 2012

Partagez | 
 

 Question sur : Raid/GIGN/GIPN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
emergencyboy
E.F.V.C. Brigadier
E.F.V.C. Brigadier


Masculin Nombre de messages : 610
Age : 23
Localisation : val de marne (94)
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Question sur : Raid/GIGN/GIPN   Lun 7 Juin 2010 - 17:15

Bonjour,

Quelle est la différence entre le RAID et le GIPN/GIGN ?

Emergencyboy
Revenir en haut Aller en bas
lieutdam
Major
Major


Masculin Nombre de messages : 2261
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: Question sur : Raid/GIGN/GIPN   Lun 7 Juin 2010 - 17:34

emergencyboy a écrit:
Bonjour,

Quelle est la différence entre le RAID et le GIPN/GIGN ?

Emergencyboy

GIGN = groupe d'intervention gendarmerie nationale, c'est la gendarmerie donc territoire français et à l'etranger

GIPN = groupe d'intervention police nationale, c'est la police sur tout le territoire français sauf dans la zone reservée au RAID

RAID = recherche assistance intervention et dissuasion, c'est la police et s'occupe de 21 departements qui sont autour de Paris, mais cette unité peut intervenir partout sur le territoire français

Et en reponse par anticipation

BRI = Brigade de recherche et d'intervention, c'est la police pour Paris intramuros c'est à dire les 20 arrondissements
Revenir en haut Aller en bas
emergencyboy
E.F.V.C. Brigadier
E.F.V.C. Brigadier


Masculin Nombre de messages : 610
Age : 23
Localisation : val de marne (94)
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Question sur : Raid/GIGN/GIPN   Lun 7 Juin 2010 - 17:37

Merci pour ces précisions.
Ils ont les mêmes fonctions (ils font le même boulot) ?
Revenir en haut Aller en bas
lieutdam
Major
Major


Masculin Nombre de messages : 2261
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: Question sur : Raid/GIGN/GIPN   Lun 7 Juin 2010 - 17:39

Oui, ils s'occupent tous des filatures à haut risque, protection de personnes importantes lors de certains evenements, dispositif de surveillance à haut risque, escorte de prisonnier, forcené ...

La grande difference est le champs d'action

GIGN => de par leur statut militaire, partout dans le monde
RAID => 21 departements autour de Paris mais peut intervenir partout en France
GIPN => toute la France sauf la zone des 21 departements du RAID
BRI => Paris intramuros

Le RAID, le GIPN, la BRI font parti de la FIPN = Force d'intervention de la police nationale
Cette unité les regroupes pour avoir un commandement commun, une formation commune, une logistique commune, pour une armonisation et cooperation au sein de la police nationale

sur le site du ministere de l'interieur il y a écrit:
recherche, assistance, intervention, dissuasion

En 1985, la Police nationale décide de se doter d’un corps d’élite, le
RAID (recherche, assistance, intervention, dissuasion).
Compétent sur l’ensemble du territoire, il est appelé à intervenir
à l’occasion d’événements graves nécessitant l’intervention de
techniques et de moyens spécifiques tendant à la neutralisation
d’individus dangereux et déterminés. Il apporte son concours
à l’unité de coordination de la lutte anti-terroriste (UCLAT) en
exécutant des missions de filatures et de surveillance au bénéfice
d’autres services spécialisés.
Le RAID est également employé en assistance pour la protection
des hautes personnalités particulièrement menacées, la formation
des personnels de police français et étrangers en matière de
lutte anti-terroriste ou de prise d’otage, les recherches, études et
essais de matériels et de techniques, en liaison avec la direction de
l’administration de la Police nationale, la mise à disposition au profit
des services de police de matériels sophistiqués mis en oeuvre par le
personnel de l’unité.
Unité d’élite, le RAID se compose de plusieurs sections dont les
missions diffèrent : la section d’intervention et de recherche chargée
des interventions difficiles (arrestation, prise d’otages, neutralisation
de forcenés, détournement d’avions, …), la section
d’appui opérationnel, la section administrative et
financière, le groupe négociation qui peut être activé
indépendamment du reste de l’unité, le groupe
formation, un état major opérationnel ainsi que
le détachement central interministériel (DCI)
pour ce qui concerne la lutte contre le
terrorisme nucléraire et les risques
chimiques et biologiques.

groupe d’intervention de la police nationale

La décision de créer des groupes d’intervention est intervenue à la suite
de la prise d’otages des Jeux Olympiques de Munich en 1972. L’intérêt
de disposer d’unités de police capables de faire face à des situations
de crise d’une exceptionnelle gravité, est alors apparue comme une
impérieuse nécessité.
Les GIPN sont des unités de la direction centrale de la sécurité publique,
compétentes dans 78 départements et implantées au sein des services
territoriaux de 10 grandes villes de province et d’Outre-mer (Lille,
Strasbourg, Lyon, Nice, Marseille, Bordeaux, Rennes, Saint-Denis de la
Réunion, Pointe à Pitre et Nouméa).
Ces groupes sont formés de policiers recrutés selon des critères
très sélectifs, dotés de matériels performants et soumis à un
entraînement rigoureux et suivi. L’éventail de leurs missions est
varié. Ils interviennent pour toutes les misions potentiellement
dangereuses exigeant un grand professionnalisme, une technicité de
très haut niveau et des moyens d’actions spécifiques. Ils apportent
un soutien aux services de la Police nationale pour l’interpellation
d’individus armés et dangereux, notamment en milieu clos. Ils
assurent ponctuellement la protection des personnalités ayant été
menacées ; la sécurisation d’itinéraires ou d’enceintes fermées lors
des déplacements de certaines personnalités. Autres missions : la
sécurisation de procès à hauts risques, les extractions, escortes et
présentations de détenus particulièrement dangereux et la formation
des unités d’interventions dans des pays étrangers.

Brigade Anti-Commando de la prefecture de police

En 1972, au lendemain de la prise d’otages des jeux Olympiques de
Munich, les autorités françaises constatent qu’il n’existe aucune unité
d’intervention formée pour intervenir lors de crises graves.
La Préfecture de Police crée alors la Brigade Anti-Commando (B.A.C.),
unité d’intervention polyvalente autour de la Brigade de Recherche et
d’Intervention (B.R.I.) qui possède alors une solide expérience dans le
domaine de la lutte contre le banditisme violent.
Elle est aujourd’hui composée de la BRI et de la Cellule d’Assistance
Technique de la Direction de la Police Judiciaire (D.P.J.) de Paris, de
la Brigade d’Intervention de la Direction de l’Ordre Public et de la
Circulation (D.O.P.C.), des équipes cynophiles de la Direction de
Sécurité de Proximité de l’Agglomération Parisienne (D.S.P.A.P.).
Elle reçoit également le renfort de la Compagnie de Sécurisation et de
la Brigade Anti-Criminalité (B.A.C.) de Nuit de la DSPAP, de la Brigade
Fluviale et de l’ensemble des moyens techniques de la Direction
Opérationnelle des Services Techniques et logistiques (D.O.S.T.L.), en
fonction des besoins.
Placée sous le commandement du chef de la Brigade de Recherche et
d’Intervention (B.R.I.), la Brigade Anti-Commando agit sous l’autorité
du Préfet de Police qui décide de sa mise en oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
jojo60
E.F.V.C. Capitaine
E.F.V.C. Capitaine


Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 20
Localisation : Nogent sur oise
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Question sur : Raid/GIGN/GIPN   Lun 7 Juin 2010 - 18:37

Une question pour toi Lieutdam. Le RAID peut intervenir a l'étranger? Car j'ai vu dans des reportages qu'il pouvait intervenir ailleurs qu'en France. C'est vrai?
Revenir en haut Aller en bas
lieutdam
Major
Major


Masculin Nombre de messages : 2261
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: Question sur : Raid/GIGN/GIPN   Lun 7 Juin 2010 - 18:42

jojo60 a écrit:
Une question pour toi Lieutdam. Le RAID peut intervenir a l'étranger? Car j'ai vu dans des reportages qu'il pouvait intervenir ailleurs qu'en France. C'est vrai?

Il peut intervenir dans les departements d'outre-mer, il peut aller à l'etranger pour l'aide à la formation de polices etrangeres, mais je ne crois pas qu'il puisse intervenir en dehors du territoire français, c'est la police pas l'armée.
Revenir en haut Aller en bas
jojo60
E.F.V.C. Capitaine
E.F.V.C. Capitaine


Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 20
Localisation : Nogent sur oise
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Question sur : Raid/GIGN/GIPN   Lun 7 Juin 2010 - 18:50

Oui justement c'est pour ça que je te demande car je sais que c'est pas l'armée. Ok, merci bien Lieutdam.
Revenir en haut Aller en bas
boumalasa
Caporal
Caporal


Masculin Nombre de messages : 66
Age : 23
Localisation : Bobigny 93
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: Re: Question sur : Raid/GIGN/GIPN   Lun 7 Juin 2010 - 22:15

lieutdam a écrit:
Oui, ils s'occupent tous des filatures à haut risque, protection de personnes importantes lors de certains evenements, dispositif de surveillance à haut risque, escorte de prisonnier, forcené ...

La grande difference est le champs d'action

GIGN => de par leur statut militaire, partout dans le monde
RAID => 21 departements autour de Paris mais peut intervenir partout en France
GIPN => toute la France sauf la zone des 21 departements du RAID
BRI => Paris intramuros

Le RAID, le GIPN, la BRI font parti de la FIPN = Force d'intervention de la police nationale
Cette unité les regroupes pour avoir un commandement commun, une formation commune, une logistique commune, pour une armonisation et cooperation au sein de la police nationale

sur le site du ministere de l'interieur il y a écrit:
recherche, assistance, intervention, dissuasion

En 1985, la Police nationale décide de se doter d’un corps d’élite, le
RAID (recherche, assistance, intervention, dissuasion).
Compétent sur l’ensemble du territoire, il est appelé à intervenir
à l’occasion d’événements graves nécessitant l’intervention de
techniques et de moyens spécifiques tendant à la neutralisation
d’individus dangereux et déterminés. Il apporte son concours
à l’unité de coordination de la lutte anti-terroriste (UCLAT) en
exécutant des missions de filatures et de surveillance au bénéfice
d’autres services spécialisés.
Le RAID est également employé en assistance pour la protection
des hautes personnalités particulièrement menacées, la formation
des personnels de police français et étrangers en matière de
lutte anti-terroriste ou de prise d’otage, les recherches, études et
essais de matériels et de techniques, en liaison avec la direction de
l’administration de la Police nationale, la mise à disposition au profit
des services de police de matériels sophistiqués mis en oeuvre par le
personnel de l’unité.
Unité d’élite, le RAID se compose de plusieurs sections dont les
missions diffèrent : la section d’intervention et de recherche chargée
des interventions difficiles (arrestation, prise d’otages, neutralisation
de forcenés, détournement d’avions, …), la section
d’appui opérationnel, la section administrative et
financière, le groupe négociation qui peut être activé
indépendamment du reste de l’unité, le groupe
formation, un état major opérationnel ainsi que
le détachement central interministériel (DCI)
pour ce qui concerne la lutte contre le
terrorisme nucléraire et les risques
chimiques et biologiques.

groupe d’intervention de la police nationale

La décision de créer des groupes d’intervention est intervenue à la suite
de la prise d’otages des Jeux Olympiques de Munich en 1972. L’intérêt
de disposer d’unités de police capables de faire face à des situations
de crise d’une exceptionnelle gravité, est alors apparue comme une
impérieuse nécessité.
Les GIPN sont des unités de la direction centrale de la sécurité publique,
compétentes dans 78 départements et implantées au sein des services
territoriaux de 10 grandes villes de province et d’Outre-mer (Lille,
Strasbourg, Lyon, Nice, Marseille, Bordeaux, Rennes, Saint-Denis de la
Réunion, Pointe à Pitre et Nouméa).
Ces groupes sont formés de policiers recrutés selon des critères
très sélectifs, dotés de matériels performants et soumis à un
entraînement rigoureux et suivi. L’éventail de leurs missions est
varié. Ils interviennent pour toutes les misions potentiellement
dangereuses exigeant un grand professionnalisme, une technicité de
très haut niveau et des moyens d’actions spécifiques. Ils apportent
un soutien aux services de la Police nationale pour l’interpellation
d’individus armés et dangereux, notamment en milieu clos. Ils
assurent ponctuellement la protection des personnalités ayant été
menacées ; la sécurisation d’itinéraires ou d’enceintes fermées lors
des déplacements de certaines personnalités. Autres missions : la
sécurisation de procès à hauts risques, les extractions, escortes et
présentations de détenus particulièrement dangereux et la formation
des unités d’interventions dans des pays étrangers.

Brigade Anti-Commando de la prefecture de police

En 1972, au lendemain de la prise d’otages des jeux Olympiques de
Munich, les autorités françaises constatent qu’il n’existe aucune unité
d’intervention formée pour intervenir lors de crises graves.
La Préfecture de Police crée alors la Brigade Anti-Commando (B.A.C.),
unité d’intervention polyvalente autour de la Brigade de Recherche et
d’Intervention (B.R.I.) qui possède alors une solide expérience dans le
domaine de la lutte contre le banditisme violent.
Elle est aujourd’hui composée de la BRI et de la Cellule d’Assistance
Technique de la Direction de la Police Judiciaire (D.P.J.) de Paris, de
la Brigade d’Intervention de la Direction de l’Ordre Public et de la
Circulation (D.O.P.C.), des équipes cynophiles de la Direction de
Sécurité de Proximité de l’Agglomération Parisienne (D.S.P.A.P.).
Elle reçoit également le renfort de la Compagnie de Sécurisation et de
la Brigade Anti-Criminalité (B.A.C.) de Nuit de la DSPAP, de la Brigade
Fluviale et de l’ensemble des moyens techniques de la Direction
Opérationnelle des Services Techniques et logistiques (D.O.S.T.L.), en
fonction des besoins.
Placée sous le commandement du chef de la Brigade de Recherche et
d’Intervention (B.R.I.), la Brigade Anti-Commando agit sous l’autorité
du Préfet de Police qui décide de sa mise en oeuvre.
Il a tout dit Youpi 2
Revenir en haut Aller en bas
jojo60
E.F.V.C. Capitaine
E.F.V.C. Capitaine


Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 20
Localisation : Nogent sur oise
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Question sur : Raid/GIGN/GIPN   Lun 7 Juin 2010 - 22:54

En tout cas je te félicite pour tes connaissances Dam. Bravo a toi.
Revenir en haut Aller en bas
lieutdam
Major
Major


Masculin Nombre de messages : 2261
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: Question sur : Raid/GIGN/GIPN   Lun 7 Juin 2010 - 23:03

jojo60 a écrit:
En tout cas je te félicite pour tes connaissances Dam. Bravo a toi.

C'est pas bien dûr, au CP on m'a appris à lire, donc je sais lire ce qu'il y'a de marqué sur le site du ministere de l'interieur Ange
Revenir en haut Aller en bas
jojo60
E.F.V.C. Capitaine
E.F.V.C. Capitaine


Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 20
Localisation : Nogent sur oise
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Question sur : Raid/GIGN/GIPN   Lun 7 Juin 2010 - 23:25

Moi aussi je sais lire...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Question sur : Raid/GIGN/GIPN   Aujourd'hui à 21:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Question sur : Raid/GIGN/GIPN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question sur cities xl 2011
» Le buff raid de Varian Wrynn
» Question 3DO
» Question sur diverses choses dans wow (Lore)
» Topic d'aide et de question GS.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Emergency-France Forum :: Divers :: Bla-bla :: Discussions à thémes des secours-
Sauter vers: